Aventure cyberpunk : Stray inspire malgré la version PC saccadée

Image : Annapurna Interactive

Situé dans les ruelles éclairées au néon d’une ville cyberpunk, le jeu de chat Stray est sorti le 19 juillet sur PlayStation 4 et 5 et sur PC via Steam. Ce dernier ne fonctionne pas nécessairement correctement en raison de problèmes de shader, mais les joueurs louent toujours l’aventure avec d’excellentes critiques.

Pour l’éditeur indépendant, un jeu triple A

Stray est un succès pour l’éditeur indépendant Annapurna Interactive et le développeur BlueTwelve Studio, fondé par d’anciens employés d’Ubisoft. Après un peu de battage médiatique au début du jeu, l’engouement se traduit désormais par un nombre élevé de joueurs, qui correspondent presque à une production triple-A : Selon la base de données SteamDB, Stray a enregistré plus de 60 000 joueurs simultanés à son apogée ; quelques jours après la sortie, plus de la moitié sont encore là. C’est impressionnant, surtout par rapport aux précédents titres d’Annapurna, par exemple l’année dernière, Twelve Minutes n’avait qu’un maximum de 8 000 joueurs simultanés.

La compilation des shaders provoque un bégaiement

Cependant, l’aventure cyberpunk n’a pas pris un départ parfait. Les joueurs sur PC se plaignent parfois des pirates qui s’étendent du début à la fin du jeu. Les responsables sont les shaders de l’Unreal Engine 4, qui ne sont compilés que si nécessaire au cours du jeu, comme l’a fait Digital Foundry. Le moteur est connu pour avoir ce problème et a souvent été un problème dans le passé. Ce n’est pas un problème sur les consoles d’ajouter des shaders déjà compilés à un jeu, puisque le matériel des systèmes est toujours identique.

Comme on le sait, les choses semblent différentes sur le PC, c’est pourquoi les shaders sont généralement toujours compilés sur votre propre système. Dans le cas de Stray, cela se traduit par des crochets parfois gênants et parfois il n’y a pas de remède efficace. D’autres ports consoles contournent le problème en prenant quelques minutes pour compiler les shaders au premier démarrage du jeu, en tenant compte du matériel existant, comme Horizon Zero Dawn (test). Cependant, d’autres jeux le font beaucoup mieux « à la volée » lorsque vous jouez au jeu que la plupart des titres avec l’Unreal Engine 4. Gears of War montre que cela fonctionne également là-bas – la compilation des shaders est apparemment une question complexe avec l’UE4.

Notes exceptionnelles

Mais cela ne semble pas déranger la grande majorité des joueurs : 97 % de tous les acheteurs sur Steam donnent également à Stray une note positive – avec déjà environ 36 000 avis « extrêmement positifs ». Sur Metacritic, les critiques donnent à Stray une note de 83 sur 100 ; le score de l’utilisateur est même de 9 sur 10.

Mis à jour le 25/07/2022 à 22h35

Certains lecteurs ont fait remarquer aux éditeurs que BlueTwelve Studio a déjà reconnu à Ars Technica le bégaiement causé par la compilation des shaders Unreal Engine 4. En conséquence, le sujet est connu et le développeur travaille sur un patch pour le jeu sorti il ​​y a une semaine. BlueTwelve espère pouvoir résoudre le problème de shader au cours de cette opération – lorsqu’une mise à jour correspondante peut être attendue reste ouverte pour le moment. Stray a reçu pour la dernière fois le deuxième correctif à ce jour le 22 juillet.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page