Premier SSD client de Solidigm : le P41 Plus suit l’héritage de l’Intel 670p

Image : Solidigme

La question de savoir si Solidigm poursuivra les SSD grand public repris par Intel a maintenant reçu une réponse positive. Avec la série P41 Plus, la société présente les premiers SSD clients sous son propre nom. Équipés de NAND à 144 couches, les SSD M.2 avec PCIe 4.0 offrent des capacités de stockage de 512 Go à 2 To.

Solidigm appartient à SK Hynix

Solidigm est la société issue de l’acquisition par SK Hynix des activités NAND et SSD d’Intel et opère comme une filiale américaine autonome du géant sud-coréen du stockage depuis décembre dernier.

Dans la phase de transition, seule la série SSD existante a continué à être vendue avec le logo Intel. Puis ont suivi les premiers SSD d’entreprise sous la marque Solidigm et maintenant il y a le premier produit autogéré qui sert également le secteur des PC.

Les SSD Optane avec 3D XPoint au lieu de flash NAND ne faisaient pas partie de la vente à SK Hynix. Intel arrête maintenant complètement les produits Optane de toute façon.

Le SSD Solidigm P41 Plus

Au format populaire M.2 2280 avec une longueur de carte de 80 mm, le P41 Plus propose des modèles avec des capacités de stockage de 512 Go, 1 To et 2 To. Des variantes plus courtes (2230, 2242) sont également prévues pour le secteur OEM. Ils ont tous en commun un contrôleur qui fonctionne avec PCIe 4.0 et le QLC-NAND à 144 couches d’Intel, qui a également constitué la base du prédécesseur Intel 670p (test).

P41 Plus SSD (Image : Solidigm)

Image 1 sur 2

Avec « une vitesse de lecture séquentielle allant jusqu’à 4 125 Mo/s », l’interface PCIe 4.0 x4 n’est pas presque épuisée ; Les modèles haut de gamme atteignent déjà plus de 7 000 Mo/s. Pour autant, Solidigm ne vise pas le domaine des passionnés, mais plutôt les utilisateurs du quotidien dont les gamers et promet « une combinaison extraordinaire de prix et de performances » pour « la productivité et les jeux au quotidien ».

Suite logicielle avec pilote

Le produit doit être complété par le logiciel optionnel Solidigm Synergy, qui est livré avec son propre pilote NVMe et des outils de surveillance de l’état du disque. De son propre chef, Solidigm a « investi de manière significative dans un logiciel de stockage pour offrir la meilleure expérience utilisateur possible ». La suite logicielle est facultative, mais fortement recommandée. Entre autres choses, l’accès en lecture devrait être accéléré par une mise en cache ciblée des données fréquemment utilisées :

Le pilote de stockage de Solidigm permet la mise en cache gérée par l’hôte en suivant les modèles d’utilisation pour identifier les données les plus importantes, en conservant les éléments les plus importants en cache et en permettant des lectures plus rapides lorsque le disque est plein.

solidigma

En fin de compte, cependant, il n’y a toujours pas de spécifications détaillées et, enfin et surtout, les prix de la série P41 Plus, qui seraient au moins bon marché, afin d’avoir une meilleure image des débuts du client Solidigm. Les éditeurs ont interrogé le fabricant et fourniront les réponses ici en temps voulu.

ComputerBase a reçu des informations sur cet article de Solidigm sous NDA. La seule exigence était la date de publication la plus proche possible.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page