Processeurs pour serveurs : forte croissance attendue pour AMD et ARM jusqu’en 2024

Image : Pixabay

Selon les prévisions de DigiTimes Research, les processeurs de serveur d’AMD et d’ARM devraient gagner des parts de marché importantes sur le leader du marché Intel au cours des prochaines années. En 2024, AMD devrait déjà avoir une part de 18 %, Arm devrait alors atteindre environ 10 % et ainsi tripler la part de 2020.

La domination d’Intel dans les processeurs de serveur est en déclin. Avec la famille Epyc basée sur les architectures Zen, AMD a déjà exercé beaucoup de pression et gagné des parts de marché ces dernières années. Les puces du fabricant Arm garantissent une concurrence accrue avec des opportunités de croissance potentiellement encore plus importantes.

La part d’AMD devrait atteindre environ 18 % en 2024

Selon DigiTimes Research, environ 16,3 % des serveurs livrés dans le monde seront équipés de processeurs AMD en 2023. En 2024, la part d’AMD devrait passer à 18 %. En 2020, la part de marché d’AMD n’était que de 10,1 %, selon le rapport.

La part de bras a ensuite triplé par rapport à 2020

Une croissance encore plus importante est attendue pour les processeurs basés sur l’architecture ARM. En 2020, seulement environ 3 % des serveurs livrés étaient équipés de processeurs Arm, en 2024, ce devrait être près de 10 %. Amazon et Nvidia continuent d’être les moteurs des serveurs basés sur Arm.

Cependant, les chiffres ne sont que des prévisions et il reste à voir comment Intel se comportera face à la prochaine génération Genoa d’AMD avec la nouvelle plate-forme Sapphire Rapids – mais Sapphire Rapids est actuellement de plus en plus retardé.

Différentes études, différents chiffres

Il y a aussi d’autres chiffres d’autres perspectives. Par exemple, Mercury Research a récemment attribué à AMD une part de 11,6 % et à Intel une part de 88,4 % des serveurs au premier trimestre 2022. Cependant, le bras n’a pas du tout été pris en compte.

Parts de marché des processeurs AMD

Un autre rapport cite des études de marché réalisées par Omdia pour le troisième trimestre 2021, qui comprend également Arm. Selon cela, Arm avait déjà une part de 5% au cours de cette période. Dans cette étude, AMD s’est même vu attribuer une part de 18 % des serveurs livrés.

Les études de marché de TrendForce avaient déjà accordé à Arm une part de 15 % en 2021 et supposé une part de 22 % d’ici 2025. Cela montre à quel point les différentes études sont peu comparables.

Pourtant, il est clair que la domination d’Intel sur le marché des serveurs continue de décliner. La société américaine ne peut actuellement rêver d’une participation de plus de 90% qu’il y a quelques années à peine.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page