Toughpower iRGB Plus 1650W : Thermaltake propose 2 × 16 broches pour 1 200 watts en natif

Dans le cadre de sa propre Thermaltake Expo, le fabricant présente de nouvelles alimentations. Les deux modèles haut de gamme de la série Toughpower iRGB Plus, qui supportent nativement le connecteur 16 broches 12VHPWR selon la spécification ATX 3.0, méritent une mention spéciale. Les séries GF3 et SFX compactes reçoivent également le nouveau connecteur.

Deux solutions haut de gamme pour les futurs modèles haut de gamme de GPU

Le Toughpower iRGB Plus est une unité d’alimentation entièrement modulaire au format ATX, que Thermaltake présente dans une variante de 1250 watts et 1650 watts. Les deux sont particulièrement efficaces selon 80Plus Titanium et disposent d’un ventilateur Riing Duo RGB éclairé de 140 mm. Les alimentations sont entièrement numériques et peuvent être lues à l’aide d’un logiciel dédié.

La norme ATX 3.0 s’accompagne également d’exigences plus strictes en matière de comportement lors des pics de charge – par exemple, il est stipulé qu’une alimentation de 1 000 watts doit pouvoir fournir un maximum de 2 000 watts pendant des périodes allant jusqu’à 100 100 μs place. Thermaltake annonce également un temps de maintien supérieur à 16 ms, une ondulation résiduelle inférieure à 30 mV et l’utilisation exclusive de condensateurs japonais.

Toughpower iRGB Plus Titanium 1650W (Image : Thermaltake)

12VHPWR natif et pas seulement adapté

L’élément central de la norme ATX 3.0 est également le connecteur 12VHPWR à 16 broches, que le modèle 1250 watts a une fois et l’alimentation 1650 watts a même deux fois. À proprement parler, il s’agit d’une connexion à 12 (+4) broches, dans laquelle le courant est conduit via 12 broches – avec 6 × 12 volts et 6 × masse. Théoriquement, 600 watts de puissance électrique peuvent être fournis via la prise.

Les quatre autres broches, légèrement décalées, servent à la communication entre l’alimentation et la carte graphique. Et comme Thermaltake propose également la connectique pour les nouveaux modèles côté alimentation, un tel échange est effectivement possible. C’est différent, par exemple, avec la série Prime de Seasonic, lancée il y a quelques jours à peine, qui n’implémente que le connecteur 12VHPWR à l’aide d’un câble de dérivation. L’Asus Thor Titanium II propose également uniquement la nouvelle connexion via un adaptateur.

Toughpower iRGB Plus Titanium 1650W (Image : Thermaltake) Connecteur 16(12+4) broches Câble épanoui 12VHPWR de l’Asus Thor II 1200W

Avec une telle adaptation, les 8 fils porteurs de courant de deux voire trois connecteurs standard à 8 broches sont translatés vers les 12 broches porteuses d’alimentation de la connexion à 16 broches, mais les quatre broches « de détection » restent aveugles. La carte graphique devrait en fait être en mesure de connaître la quantité d’énergie qu’elle peut consommer ou la hauteur des réserves de l’alimentation connectée – dans le cas d’un câble épanoui, cependant, cette information manque. Au lieu de cela, l’accélérateur graphique est trompé en pensant qu’il a des réserves de performances infinies.

La nouvelle prise promet la sécurité et moins de câbles

Dans le contexte des nouvelles générations de GPU AMD Radeon RX 7000 et Nvidia GeForce RTX 4000, qui sont attendues à l’automne de cette année, une telle communication a du sens, car les modèles haut de gamme en particulier sont censés consommer encore plus d’énergie – jusqu’à 600 watts pour le RTX 4090, c’est le discours. Mais même au début de la génération actuelle de cartes graphiques, des pics de charge inhabituellement élevés causaient souvent des problèmes avec seulement des alimentations soi-disant suffisamment puissantes. La nouvelle norme est destinée à protéger contre les collisions qui en résultent, les expériences d’arrêt d’urgence ou même les dommages à l’électronique.

Un autre avantage est que la plupart des cartes graphiques ne peuvent être connectées que via un câble grâce au connecteur à 16 broches. Le RTX 3090 Ti Kingpin montre déjà à quel point l’encombrement des câbles serait important si les connecteurs à 8 broches étaient encore utilisés pour les modèles haut de gamme : Evga a installé deux connecteurs à 16 broches pour théoriquement jusqu’à 1 200 watts, ce qui dans le cas d’une adaptation via breakout câble de 6 connecteurs conventionnels à 8 broches doit être alimenté.

Toughpower iRGB Plus, GF3 et SFX (Image : Thermaltake)

12VHPWR également pour le format grand public et SFX

Outre les solutions les plus haut de gamme, Thermaltake a également présenté la série GF3, des alimentations certifiées selon 80Plus Gold, des modèles d’une puissance maximale de 1 650, 1 350, 1 200, 1 000, 850 et 750 watts sont disponibles. Dans le cas du modèle le plus puissant, deux prises 12VHPWR sont proposées comme pour la série iRGB Plus, les plus petites variantes ne proposent qu’une seule fois la nouvelle connectique. Il en va de même pour les alimentations de la série SFX, qui offrent 1 000, 850 et 700 watts selon 80Plus Gold dans le plus petit facteur de forme SFX qui lui donne son nom.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page